Attentat à Moscou : démystifier les allégations sur Isis

par | Mar 31, 2024 | Actualité, EUROPE DE L'EST, Guerre Russo-Ukrainienne | 0 commentaires

L’expertise de Jacques Baud, ancien colonel de l’armée suisse et spécialiste en sécurité, apporte un éclairage crucial sur les récents événements tragiques survenus à Moscou. Dans le cadre du Dialogue Franco-Russe, une réunion a permis d’analyser en profondeur les implications de ces attaques, survenues il y a dix jours. Malgré les spéculations foisonnantes et le manque de compassion observé dans les médias, une approche factuelle est essentielle pour démystifier les allégations et comprendre les tenants et aboutissants de cette situation délicate.

Dès février, Jacques Baud avait soulevé la possibilité d’attentats en Russie, une prémonition malheureusement confirmée par l’attaque du 22 mars. Ces actes semblent s’inscrire dans une campagne terroriste visant à déstabiliser la Russie avant les élections présidentielles. Cette stratégie, évoquée dans les médias ukrainiens et soulignée par Joseph Borel comme étant motivée par des intérêts géopolitiques américains, met en lumière les tensions géopolitiques qui animent la région.

Cependant, les allégations concernant l’implication de l’État islamique dans ces attaques exigent un examen minutieux. Jacques Baud souligne que les attentats à Moscou ne correspondent pas au mode opératoire habituel de l’organisation terroriste. En effet, la revendication elle-même ne suit pas le schéma typique des attaques revendiquées par l’État islamique. Plutôt que d’être directement annoncée par l’organisation terroriste, l’attaque a été relayée par une agence de presse sans désignation claire de l’objectif.

Attentat à Moscou : démystifier les allégations sur Isis
LecturePlay
Attentat à Moscou : démystifier les allégations sur Isis
previous arrow
next arrow

De plus, aucun motif cohérent avec les attaques précédemment revendiquées par l’État islamique n’a été établi. Alors que les attaques revendiquées par cette organisation terroriste ont généralement pour objectif de mettre fin aux interventions occidentales au Moyen-Orient, les attentats à Moscou semblent dénués d’un tel objectif clair. Cette incohérence soulève des questions cruciales quant aux véritables responsables de ces attaques et à leurs motivations réelles.

En résumé, l’analyse approfondie de Jacques Baud suggère fortement que l’État islamique n’est pas à l’origine des attentats à Moscou. Cette conclusion met en lumière l’importance d’examiner attentivement les revendications et les preuves avant de tirer des conclusions hâtives dans des situations aussi délicates. Alors que la région continue de faire face à des défis sécuritaires, il est crucial de maintenir un dialogue ouvert et basé sur des faits pour faire progresser la compréhension et la résolution des conflits.

Abonnez-vous à notre bulletin d'information

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe

You have Successfully Subscribed!