RDC : FELIX TSHISEKEDI PRIS AU PIÈGE DU FCC

par | Juil 3, 2020 | Afrique, Politique | 0 commentaires

La réforme du système judiciaire proposée par les députés Aubin Minaku et Garry Sakata, accordant de pleins pouvoirs du ministre de la justice sur les magistrats du parquet, laquelle crispe l’atmosphère politique en ce moment, témoigne que le Président Félix Tshisekedi est pris au piège du Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila ; parti allié du Cap pour le changement (CACH) de Tshisekedi.

En visite officielle en Namibie en février 2019, juste après son élection, Félix Tshisekedi avait affirmé, à l’occasion d’une conférence de presse, qu’il s’était entendu avec Joseph Kabila (le Président sortant), pour un gouvernement de coalition.

« C’est un deal que nous avons fait pour que, d’abord, l’alternance se fasse pacifiquement. Donc, il y a eu cette entente, et elle s’est faite pacifiquement pour qu’après les élections législatives et la majorité qui s’en est dégagée, il y ait une coalition avec le camp de M. Kabila, le camp sortant», avait-il dit ; ajoutant que «Jusqu’ici, c’est cet accord -si on appelait cela le deal- qu’on peut dire avoir fait pour le Congo». Il avait en outre rassuré que les deux parties vont travailler pour un programme commun. A cet effet, il s’était engagé à proposé un code de conduite à ses partenaires pour respecter les règles établies et amener le peuple congolais à bon port.

Ainsi naît la coalition FCC-CACH. Au terme des élections législatives qui ont suivies la présidentielle, le FCC remporte la majorité des sièges au Parlement. Un gouvernement d’union est mis en place sur fond d’un partage de pouvoir entre le CACH et le FCC. Le second obtient des postes clés : La Primature, le ministère de la Justice et le ministère de la Défense ; respectivement occupés par Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Célestin Tunda Ya Kasende (avec titre de vice-premier ministre) et Aimé Ngoy Mukena.

Après quelques mois de fonctionnement, la machine gouvernementale semble se gripper. Une fronde naît contre le Premier ministre Sylvestre Ilunga au sein de son parti. En effet, des caciques du FCC estiment qu’il ne les défend pas assez en conseil des ministres et au sein du gouvernement. Ils réclament sans succès la démission de ce dernier. Non satisfait, le FCC abat une autre carte qui surchauffe l’atmosphère politique : Les propositions de lois portant réforme de la justice. Baptisée « loi Minaku-Sakata », celle-ci donne des pouvoirs au ministre de la justice sur les magistrats de parquet. Le dépôt de la proposition de loi « Minaka-Sakata » est émaillée par une brève interpellation du vice-premier ministre en charge de la justice, Célestin Tunda. Il lui est reproché d’avoir court-circuité ses collègues et le Président de la République, en donnant un avis favorable à la proposition de loi, au nom du gouvernement, sans que ceux-ci en soient informés.

De leur côté, la société civile, les partis de l’opposition et les évêques montent au créneau pour donner de la voix. Pour eux, le FCC veut inféoder la justice pour « protéger » des « criminels ». Le Président Félix Tshisekedi n’est pas en reste. Lui aussi à rejeté la proposition de loi à l’occasion d’une déclaration radiotélévisée à la nation.

« Nous ne nous laisserons pas intimider. Nous avons l’impression que l’on veut instaurer, petit-à-petit, une dictature plus forte que celle de Mobutu. Mais, nous disons non et nous allons résister contre cette dictature », a réagit Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire général du parti de Joseph Kabila.

Visiblement, ce bras de fer entre le FCC et CACH montre que Félix Tshisekedi est au piège du premier.

Jean Martinien DURANTE

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Play
Play
Play
Play
Play
Play
Play
previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This