PRÉSIDENTIELLE EN GUINÉE : DUEL ENTRE ALPHA CONDÉ ET CELLOU DALEIN DIALLO

par | Oct 15, 2020 | Afrique, Internationale | 0 commentaires

Le 18 octobre prochain, les guinéens iront aux urnes pour choisir leur nouveau Président de la République. Onze candidats sont en lice certes, mais l’élection est marquée par le troisième duel entre deux principaux candidats. Notamment, le Président sortant Alpha Condé, candidat pour un troisième mandat, et le leader de l’opposition Cellou Dalein Diallo. Ce sera la troisième fois que ces deux candidats vont se disputer le fauteuil présidentielle.

A 72 heures du scrutin, le mercure monte entre les deux principaux candidats. En meeting dans la ville de Kindia, le 14 octobre, le candidat de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo a appelé à « sanctionner » Alpha Condé qu’il qualifie de « dictateur ». « Il ne s’agit pas, comme fait Alpha Condé, de distribuer du riz à la veille des élections. Non, l’UFDG ne fera pas ça. On aidera chacun, par son travail, à trouver du riz de façon durable. Vous savez, Alpha Condé vient d’acheter 100 mille sacs de riz. Kindia, vous allez avoir votre part. Prenez ce riz, mangez-le puisque vous en avez besoin, mais ne sacrifiez pas six ans de la vie de notre peuple pour un sac de riz. Ce n’est pas de ça dont vous avez besoin, recevoir du poisson et du riz à la veille des élections. Vous avez besoin d’avoir des activités génératrices de revenus pour que, par vos propres revenus, vous puissiez vivre dignement, faire vivre votre famille. Le riz viendra demain ou après-demain. Alors prenez-le, c’est notre argent, mais je vous en prie, sanctionnez le dictateur le 18 octobre », a lancé le chef de l’opposition devant la foule acquise à sa cause.

De son côté, parti à la rencontre de ses militants à Mamou, la même journée, Alpha Condé, candidat du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), a quant à lui promis faire de la Guinée, la « 2ème puissance » de l’Afrique de l’Ouest. « Je suis prêt à travailler avec tous les Guinéens. Sékou Touré m’avait condamné à mort. Conté m’a aussi mis en prison pendant deux ans et demi. Il y a des gens qui ont dit à Conté que si on le tue, dans deux mois on ne va plus en parler. Ces gens sont aujourd’hui dans mon gouvernement…Moi, je veux travailler avec tous les Guinéens à condition qu’ils veuillent travailler pour la Guinée, non pas voler et détourner. Je n’ai pas d’ennemis. Nous allons passer le pouvoir aux jeunes qui maîtrisent la technologie« , a déclaré le candidat à la troisième mandature.

Jean Martinien DURANTE

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Play
Play
Play
Play
Play
Play
Play
previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This