NIGER : QUI VA REMPLACER ISSOUFOU MAHAMADOU ?

par | Déc 19, 2020 | Afrique, Internationale, Politique, Présidentielle 2020 | 0 commentaires

A qui le Président sortant Issoufou Mahamadou passera-t-il, démocratiquement, le témoin au terme de ses deux mandats ? Rendez-vous au soir de l’élection prévue pour le 27 décembre prochain. Vote au cours duquel, sept millions d’électeurs sont attendus. En attendant que cela soit, il faut noter que trente candidats, dont des anciens Chefs d’Etat, lorgnent le fauteuil présidentiel. Parmi ces prétendanst, quatre se dégagent comme des favoris. Ce sont :

Mohamed Bazoum, candidat du parti au pouvoir
Ancien ministre de l’Intérieur et aussi des Affaires étrangères, il est le candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS Tarraya), le parti de Issoufou Mahamadou. Sa candidature avait été contestée par certains candidats qui avaient réclamé l’invalidation de sa candidature. Malheureusement, pour ces derniers, la Cour constitutionnel a jugé cette requête irrecevable. Natif de la région de Diffa, Mohamed Bazoum est un diplômé de l’université de Dakar, ancien syndicaliste étudiant puis enseignant, marxiste converti à la social-démocratie. Il a connu la clandestinité et plusieurs fois emprisonné sous les régimes militaires de Seyni Kountché et d’Ibrahim Baré Maïnassara. Outre ses fonctions ministérielles, Bazoum a été élu député de Tesker à cinq reprises. Il est un homme clé du régime de Mahamadou Issoufou. Ses adversaires le trouvent proche de la Libye et le soupçonnent d’être le pion de puissants réseaux qui voudraient faire main basse sur le Niger. Cependant, il est vu pasles observateurs comme l’un des grand favoris de l’élection présidentielle du 27 décembre.

L’ex-putschiste Salou Djibo
Cerveau du coup d’Etat qui a emporté l’ancien président Mamadou Tandja, le 18 février 2010, le Général Salou Djibo est candidat au fauteuil présidentiel. Il estle porte-étendard de Paix-Justice-Progrès (PJP-Génération Doubara), son parti. Il a fait valoir ses droits à la retraite en 2019. Après avoir dirigé le Niger pendant un an, le chef de la junte, Salou Djibo a rendu le pouvoir à Issoufou Mahamadou démocratiquement élu à la présidentielle de 2011.

Seini Oumarou, candidat du MNSD-Nassara
Ancien Premierministre de 2007 à 2009, Seini Ouamarou est le candidat du Mouvement national pour la société du développement (MNSD-Nassara), parti qui a été au pouvoir au Niger de 1999 à 2010. Il tente sa chancepour la troisième fois. Il fut candidat en 2011 et 2016 face à Issoufou Mahamadou. Jusqu’à ce qui fasse acte de candidature à la présidentielle du 27 décembre prochain, Seini Oumarou était Haut représentant du Chef de l’Etat. Un poste qu’il occupait depuis 2016, avant qu’il ne rende le tablier.

L’ancien président Mahamane Ousmane, candidat du RDR Tchanji
Mahamane Ousmane est le candidat du Renouveau Démocratique et Républicain (RDR Tchanji). Il fut Président de la République élu en 1993, avant d’être renversé en 1996 par un coup d’Etat du colonel Ibrahim Baré Mainassara. Cela, suite à des tensions sociales qui secouaient le pays. Il envisage reprendre le fauteuil brutalement perdu depuis 24 ans.

Ibrahim Yacouba, candidat du MPN Kishin Kassa
Candidat du Mouvement Patriotique Nigérien (MP Kishin Kassa), Ibrahim Yacouba est à sa deuxième tentative. Il était face à Issoufou Mahamadou en 2016. Il fut ministre des Affaires étrangères du Niger, avant d’être limogé en 2018 pour « déloyauté » par le Chef de l’Etat qu’il avait soutenu au deuxième tour.

Albadé Abouba, candidat du MPR-Jamhuriya
Ministrede l’agriculture dans le dernier gouvernement d’Issoufou Mahamadou, Albadé Abouba est le candidat du Mouvement Patriotique pour le Développement (MPR-Jamhuriya). En 2016, il avait soutenu le président sortant. Albadé Abouba fut ministre de l’Intérieur sous Mamadou Tandja.

Pour le reste, ce sont : Abdallah Souleymane, du parti « Niger En Avant » (NIGERENA) ;
Abdoul Kadri Oumarou Alfa, du Groupement GAYYA ZABBE ; Amadou Boubacar Cissé, de l’Union pour la Démocratie et la République (UDR TABBAT) ; Amadou Issoufou Saïdou, candidat Indépendant ; Amadou Ousmane, du parti ADEN Karkara ; Djibril Baré Maïnassara, de l’Union des Forces Populaires pour la Démocratie et le Progrès (UDFP SAWABA) ; Hamidou Mamadou Abdou, du Rassemblement National Africain (RANAA) ; Hassane Barazé Moussa, de l’Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès (ANDP-Zaman Lahiya); Ibrahim Gado, du Conseil Républicain pour le Progrès et la Démocratie (CRPD-SULHU) ; Ibrahim Yacouba, du Mouvement Patriotique Nigérien (MPN Kishin Kassa) ; Idi Ango Ousmane, de l’Alliance pour la Démocratie et la République (ADR-Mahita) ; Idrissa Issoufou, du Mouvement Citoyen pour le Développement (MCD, Jarumin Talakawa) ; Intinicar Alhassane, du Parti Nigérien pour la Paix et le Développement (PNPD AKAL KASSA) Ismael Oumarou Idé, du FANN-Niger Kama Kanka ; Kané Kadaouré Habibou, de Synergie des Démocrates pour la République (SDR-Sabuwa) ; Mahaman Hamissou Moumouni, du Parti pour la Justice et le Développement (PJD-Hakika); Mamadou Doulla Talata, de RSP A’Adili ; Mounkaila Issa, du Rassemblement Nigérien pour la Démocratie et la Paix (RNDP- Aneima Bani zoumbou) ; Moustapha Mamadou Moustapha, de PRPN Haskin Gari ; Nayoussa Nassirou, de CDPS Cigaban Kassa ; Omar Hamidou Tchiana, de l’Alliance des Mouvements pour l’Emergence du Niger (AMEN-AMIN); Oumarou Abdourahamane, de l’UNPP Incin Africa ; Oumarou Malam Alma, du Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-Farilla) ; Sagbo Adolphe, de PS Imani ; et Souleymane Garba, de PNC Mulura.

Pierre Constantin LA FAYETTE

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This