MALI : LES VENDREDIS SONT DES JOURNÉES NOIRES POUR IBK

par | Juin 20, 2020 | Afrique, Défense, Mali | 0 commentaires

Au Mali, vendredi semble être un jour noir pour le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK. En effet, c’est ce jour de la semaine que choisit l’imam Mahmoud Dicko pour troubler le sommeil du Chef de l’Etat.

Après le rassemblement du vendredi 5 juin, il a remis le couvert le 19 ; un autre vendredi. A l’occasion de ce deuxième grand rassemblement au centre de Bamako, la capitale, l’imam Dicko a exigé hic et nunc la démission du Président Malien. « Il n’a pas tiré la leçon, il n’écoute pas les gens. Mais cette fois-ci, il va comprendre », avait-il averti 48 heures avant. Joignant l’acte à la parole, il a commis une délégation du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) au Palais de Koulouba, à l’effet de présenter « une lettre de démission » qu’IBK devrait signer. Malheureusement, cette délégation est retournée bredouille ; sans la démission. Elle a été éconduite par les forces de l’ordre.

Le 14 juin, le Président IBK s’était adressé à la nation suite aux manifestations du 5 juin. Il s’était montré attentif. « J’ai suivi avec attention les récents évènements qui se sont déroulés dans notre pays. J’ai entendu les colères et les cris. J’ai entendu les revendications et les interpellations. Chaque malien qui souffre ou qui manifeste m’interpelle et mérite mon attention car ma mission est de servir le Mali », avait-il déclaré. Puis d’annoncer un nouveau gouvernement qui ne saurait être un « simple changement de gouvernement », mais un « gouvernement de changement ».

Outre cette déclaration de bonne foi, la CEDEAO a tenté une médiation dans la semaine. Elle a envoyé une délégation, le jeudi 18 juin, à Bamako. Malgré cela, l’imam Dicko est resté inflexible. « Nous avons accepté d’échanger avec la Cédéao parce que ce sont des bons voisins, nous leur avons donné des assurances que nous n’allons pas mettre le feu au pays. Mais nous allons nous battre jusqu’à la satisfaction de notre demande », a-t-il affirmé, vendredi, devant les dizaines de milliers de manifestants rassemblés pour la circonstance.

Que réservent les prochains vendredis à IBK ? Seul l’imam Dicko saurait en dire plus.

Jean Martinien-Durante

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. MALI : Le Président IBK exprime ses regrets - universelmedias - […] Lire : MALI : LES VENDREDIS SONT DES JOURNÉES NOIRES POUR IBK […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. MALI : Le Président IBK exprime ses regrets - universelmedias - […] Lire : MALI : LES VENDREDIS SONT DES JOURNÉES NOIRES POUR IBK […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Play
Play
Play
Play
Play
Play
Play
previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This