LIFE TV : AFFI N’GUESSAN INVITÉ DE LIFE TALK CE 15 JUILLET 2020

par | Juil 16, 2020 | Côte d'Ivoire, Interview, Président Pascal Affi N'Gessan | 0 commentaires

LES MOMENTS FORTS

« Nous avons déjà dit après la mise en place des commissions LOCALES qu’elles n’étaient pas équilibrées. Nous avons souhaité que cela soit réformé et je crois que c’est cette décision qui vient d’être prise par la cour africaine va dans ce sens. Nous en sommes satisfaits (..)

 

J’étais le directeur de campagne du président Gbagbo et j’ai participé à peu près à 80% à l’élaboration de son programme électorale.  L’idée du forum de la réconciliation nationale a été émise par moi afin que la Côte d’Ivoire soit reconstruite après le coup d’état et les autres crises (..)

Nous étions au pouvoir en 2000 et nous étions prêts à régler le problème de l’inondation lorsque nous avons été attaqués en 2002 et les uns et les autres ont pris la charge des différents ministères. Le président Laurent Gbagbo a dû changer pratiquement de programme pour s’adapter à un programme de restauration de l’intégrité du territoire, du désarmement des rebelles, de l’organisation des élections etc. …
C’est cela qui était devenu par la force des choses le programme (..)

Le problème des inondations réside essentiellement dans l’urbanisme. 5 localités seulement disposent d’un plan de schéma directeur d’urbanisme. C’est à dire que les gens construisent de manière anarchique. Pour régler le problème, il faut assainir la ville, il n’y pas de schéma directeur d’assainissement de la ville. Il faut investir massivement dans ce projet et doter toutes les communes et chefs lieu de sous-préfecture d’un schéma directeur et de mettre en œuvre l’assainissement de tous ces endroits (..)

Ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui ont bénéficié des avantages de notre gouvernance. Nous avons préparé le PPTE et ils ont bénéficié du PPTE dès qu‘ils sont arrivés. Nous avons préparé tous les grands chantiers d’infrastructures, que ce soit le pont HKB ou d’autres infrastructures de cette nature. Ils ont eu la chance de les mettre en œuvre. Nous avons donc créé les conditions de redécollage de la Côte d’Ivoire(..)

La démission du vice-président, de Soro Guillaume ainsi que le départ du président Bedié, de Gnamien Yao, Mabri du RHDP et la démission de Amon Tanoh démontrent que le régime en place n’a plus de propositions attrayantes à offrir(..)

La loi d’amnistie dont nous politiciens avons bénéficié est « discriminatoire » et je souhaite qu’elle prenne en compte tous les civils et militaires toujours emprisonnés »

Pascal Affi N’Guessan

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.