IRAK : PAS DE TRACES D’ABRAHAM AU PAYS D’UR

by | Mar 9, 2021 | International, Moyen Orient, Sciences & Technologies, Société

ActualitéNew

Assyriologue et professeur au Collège de France, Dominique Charpin a participé aux dernières campagnes de fouilles à Ur en Irak. Il explique l’intérêt qu’elles représentent pour la connaissance de la civilisation mésopotamienne mais aussi l’impossibilité de trouver la moindre trace historique d’Abraham.

Entretien

La Croix : Que sait-on sur la ville mésopotamienne d’Ur, dans le sud de l’Irak ? Le site a-t-il été entièrement exploré ?

Dominique Charpin : Le site mésopotamien d’Ur a une longue histoire de fouilles et pourtant, il reste beaucoup à faire. Il est immense (près de 150 hectares) et bien des zones n’ont encore fait l’objet d’aucun chantier. Les fouilles les plus importantes ont été menées par des équipes britanniques et américaines entre 1922 et 1934, jusqu’à ce qu’une loi irakienne mette un terme à la règle du partage des découvertes entre le pays qui finance et le pays où elles ont été faites.

J’avais visité le site lorsque j’étais étudiant, mais il est resté longtemps inaccessible en raison de la base aérienne construite tout près sous Saddam Hussein (qui l’a toutefois protégé des pillages). Même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais pas imaginé avoir un jour la chance de m’y rendre avec des archéologues.

Et pourtant, en 2015, le directeur des antiquités de la province, Abdel Amir Al Hamdani – devenu entre-temps ministre de la culture et de l’archéologie – a proposé à l’Américaine Elizabeth Stone de reprendre le travail. Les Irakiens sont très désireux, aujourd’hui, que nous les aidions à mettre en valeur leur patrimoine et à former leurs jeunes.

Que vous ont appris les fouilles récentes ?

Dominique Charpin : Lors des trois campagnes qui ont eu lieu en 2015, 2016 et 2019, nous avons retravaillé dans des quartiers d’habitation déjà mis au jour, avec les techniques actuelles et la précision qu’elles peuvent apporter, mais nous avons aussi ouvert de nouveaux chantiers. Nous apprenons beaucoup, chacun dans nos spécialités.

Moi qui ai travaillé sur les textes d’Ur, j’ai la chance de bénéficier de 150 nouveaux textes, découverts pendant ces trois campagnes sur des tablettes d’argile, et donc relativement bien conservés. Nous savons par exemple maintenant que, contrairement à ce que l’on croyait jusque-là, l’écriture cunéiforme n’était pas réservée aux scribes mais que les membres de l’élite la maîtrisaient eux aussi.

Que sait-on sur Abraham, dont la Bible dit qu’il était originaire d’« Ur des Chaldéens » ?

Dominique Charpin : Une des maisons restaurées par les Irakiens porte son nom, mais ce n’est qu’une convention. Aucun texte, à Ur, ne parle d’Abraham. L’historien n’en trouve pas de trace, à aucune époque.
Plusieurs hypothèses ont été avancées par les biblistes, faisant d’Abraham un Amorrite, lié aux invasions qui ont eu lieu au début du deuxième millénaire, ou un marchand ayant suivi les voies commerciales du sud de la Mésopotamie vers Alep en Syrie. Certains ont également essayé de le rajeunir.

Mais aujourd’hui, la plupart des biblistes considèrent que ce récit de la Genèse est davantage un texte de nature théologique qu’historique au sens moderne. Comme le déluge, qui est sans doute une réutilisation d’un récit ancien, le voyage d’Abraham aurait été introduit lors de l’exil à Babylone au VIe siècle avant JC, pour que les exilés puissent eux aussi se réclamer du patriarche Abraham.

Les fouilles réalisées à Ur, et la connaissance de la civilisation mésopotamienne, nous aident d’ailleurs à mieux comprendre comment des éléments de cette culture ont pu faire leur entrée dans le livre de la Genèse. Par exemple, et cela m’a toujours frappé, la manière dont Dieu et Abraham font alliance dans le récit biblique – avec des animaux partagés – rappelle des rites déjà présents en Mésopotamie au IIe millénaire.

La Croix

Source: https://www.la-croix.com/Monde/Irak-A-Ur-lhistorien-trouve-aucune-trace-dAbraham-2021-03-06-1201144103

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This