ESSAI D’UNE NOUVELLE ARME EMP INTERDISANT L’ACCÈS AÉRIEN OU DES DÉBRIS D’UN SATELLITE ?

by | Dec 22, 2020 | Défense, Dossier, Enquête, Géopolitique

Les débuts de la fusée européenne Ariane 6 pour les poids lourds glissent jusqu'à la fin de 2021; Covid-19 n'est pas la seule raison

ActualitéNew

ESSAI D’UNE NOUVELLE ARME EMP INTERDISANT L’ACCÈS AÉRIEN OU DES DÉBRIS D’UN SATELLITE ?

by | Dec 22, 2020 | Défense, Dossier, Enquête, Géopolitique | 0 comments

Indépendemment du phénomène des objets volants non identifiés, il semble que les essais d’armes secrète connaissent une accélération perceptible dans plusieurs pays du monde. La recrudescence de cette activité coïncide avec le retour des grandes tensions géostratégiques globales incluant des scénarii de confrontation militaire entre puissances équivalentes.

En parallèle, des dizaines de fondations et de Think tanks liés à ce que l’on appelle l’État profond sont en train de financer des campagnes de promotion basées sur la thématique des OVNIS et de l’existence d’une ou plusieurs intelligences extra-terrestres ayant une activité secrète sur Terre. Cet argument promotionnel est en passe d’être sinon le principal du moins l’un des segments les plus importants de la guerre hybride et l’ingénierie sociale en 2021.

En d’autres termes, la thématique des extraterrestres et autres aliens technologiquement avancés est devenu au centre du nouveau programme des officines qui nous ont vendu la Guerre Froide 1.0 (1947-1991), le scandaleux rapport de la Commission Warren sur le lâche assassinat du président John Fitzgerald Kennedy, les missions Apollo, la légende des guerres israélo-arabe, le choc pétrolier, la pseudo-révolution sexuelle, le syndrome d’immuno-déficience acquise, la fausse recherche sur le cancer, l’ingénierie des coups d’État et des putschs militaires dans les pays de la périphérie, les révolutions de couleur, la guerre sans fin contre « la terreur », les guerres hybrides, le dénigrement systématique et scientifique de l’adversaire à abattre et la grosse manipulation sur le COVID-19 et les vaccins du Big Pharma.

Les mêmes officines qui ont créé l’organisation « extraterrestre » des Casques Blancs (White Helmets) en Syrie ou un Benladen « Jedi » se préparent désormais à nous intoxiquer avec l’imminence d’une invasion extraterrestres en espérant que les petits hommes verts de Vladimir Poutine qui ont mis en échec tous les plans de l’OTAN en Ossétie, en Ukraine, en Biélorussie et dans le Caucase ne viennenet pas chambouler l’agenda d’une propagande chargée et innovante. Cette nouvelle tendance n’a rien à voir avec la manipulation des années 50 lors du début de l’âge spatial et pourrait se traduire en 2021 par des événements assez spectaculaires.

L’opinion de Strategika51 relative à l’existence éventuelle d’une vie extraterrestre est connue et se base sur les lois de la probabilité statistique et les règles de base de la logique non aristotélicienne. De notre point de vue et en prenant en compte l’immensité de l’univers connu et l’existence d’une myriade d’autres univers inconnus et obéissant à une physique totalement inconcevable, il est impossible que la vie sous des formes fort diverses et insoupçonnées n’ait pas essaimée dans l’ensemble du cosmos mais aussi le long du spectre électromagnétique, voire des dimensions parallèles (y compris sur terre). Il y a vingt-cinq, on enseignait dans les manuels scolaires du monde entier que le système solaire comportait neuf planètes (de la plus proche à la plus éloignée du Soleil: Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton) ainsi que des dizaines de milliers de satellites et de planetoïdes. Pour une raison très peu scientifique, Pluton fut déclassée de sa qualité de planète et fut considérée comme un planetoïde, histoire peut-être d’en finir une fois pour toute avec les suspicions d’une dixième planète ou la planète X (que certains lient avec le mythe de Nibiru issus des vieilles légendes sumériennes). Depuis lors le système solaire a officiellement huit planète et on ne cesse de découvrir des planètes en dehors du système solaire ou ce que l’on désigne comme des exoplanètes. Leur nombre est passé de quelques dizaines à plusieurs milliers de planètes de toutes sortes (gazeuses, telluriques, autres, etc.) et l’on sait maintenant qu’il doit exister autant de systèmes solaires que d’étoiles soit un nombre bien trop important pour que l’on puisse le mettre ici. Il est donc totalement impossible qu’une certaine proportion de ces mondes innombrables n’ait pas evolué pour voir la vie apparaître sous une forme ou une autre. Sur Terre, la vie est basée sur des éléments comme le carbone, le nitrogène et l’oxygène mais c’est loin d’être un critère universel. Sans aller au delà du système solaire, une forme de vie primitive pourrait très bien exister sur Vénus, Mars, Io, Europe, Ganymède et Titan. Bien plus, une autre forme de vie pourrait exister sur Terre (sous terre ou au fond des océans) L’univers est toujours plus complexe que tous que l’esprit humain peut imaginer ou concevoir et la métaphore de la caverne de Platon est toujours d’une grande pertinence heuristique. Il est grand temps de sortir l’esprit humain de cette caverne des illusions.

Reste la manipulation autour de cette thématique et ceci est une toute autre histoire.

Source : Strategika51

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This