Affi N’Guessan est la risée. Non pas sur le plan politique, mais sur la tête qu’il fait. Après sa libération de prison, avec une tête grisonnante, des coquins se sont mis à se moquer du porte-parole de la plateforme de l’Opposition, le Premier ministre Pascal Affi N’Guessan, de ce qu’il met « yomo », faisant allusion à ce produit ghanéen qui noircit les cheveux.

Ils oublient (ou agissent par simple méchanceté) que près de la moitié de l’humanité est abonnée à la cosmétique, chacun pour une raison qui est propre. Mais tout cela pour un confort, une mine qu’on veut donner. Regardez la plupart de nos hommes politiques, surtout les plus vieillissants, prêts à mettre du « yomo » sur la constitution, les textes fondamentaux de la société pour demeurer aux affaires, et vous verrez qu’il y a du « yomo » partout dans nos vies. Partout ! Ne parlons même pas des artistes et autres icônes de la société sur qui il y a peu de choses naturelles.

Affi N’Guessan, comme il a toujours été.
Des gens se moquent donc d’Affi du fait qu’il mettait du «yomo ». Et depuis, l’ancien prisonnier d’Alassane Ouattara, placé sous contrôle judiciaire, ne reprend pas son entretien corporel, laissant une tête autre que celle connue des Ivoiriens. Il faut savoir que dans la vie, il y a des gens qui ont une agrégation pour complexer les autres et les éloigner de ce qui est bien pour eux. Pascal Affi N’Guessan était bien avec sa tête de « yomo » et cela ne l’empêchait pas d’envoyer des reparties foudroyantes aux hyènes de la cité. C’est certainement cela qui lui vaut la raillerie des coquins.

Mais Affi doit reprendre son entretien corporel. Qu’il reprenne son « yomo ». S’il en manque, les Ivoiriens peuvent le lui donner. Parce que si Dieu aime particulièrement les coiffeurs, esthéticiens, tailleurs, les spécialistes de manucure et pédicure, c’est parce qu’ils ont le métier d’entretenir sa créature, l’être humain, comme le jardinier arrose les fleurs.

Que le porte-parole de la plateforme de l’Opposition ne se cache pas dans la broussaille d’une barbe touffue. Il n’a pas commencé avec ça. Affi doit reprendre son entretien corporel. Sans complexe.