CÔTE D’IVOIRE : LES TERRORISTES AURAIENT DES COMPLICES AU SEIN DE L’ARMÉE

par | Juin 23, 2020 | Défense, Géopolitique | 0 commentaires

A en croire le ministre de la défense Hamed Bakayoko, les terroristes disposeraient des complices au sein de l’armée ivoirienne. Il a fait cette révélation le lundi 22 juin au nouveau camp militaire d’Akouédo à Abidjan ; à l’occasion d’un cérémonial en l’honneur des soldats tués dans l’attaque terroriste de Kafolo, au nord du pays.

« Il y a des gens qui se permettent alors qu’ils disent aimer leur pays, de donner quelques informations à des terroristes sur les positions et le mouvement des hommes. Tout cela est déplacé », a dénoncé le ministre ivoirien de la défense.

Le ministre Hamed Bakayoko a en outre annoncé que le chef du commando ayant perpétré l’attaque de Kafolo a été arrêté en compagnie de plusieurs terroristes.  « Beaucoup de ces personnes qui ont commis cet acte criminel, terroriste sont sous les verrous (…) Le chef du commando qui a mené l’action a été pris, hier (dimanche 21 juin, ndlr) », s’est félicité le ministre de la défense, saluant au passage les militaires ivoiriens pour leur bravoure.

Rappelons que dans la nuit du 10 au 11 juin, un poste mixte des Forces armées de Côte d’ivoire avait été attaqué à Kafolo par des inconnus, près de la frontière avec le Burkina-Faso, au nord du pays. Plus d’une dizaine de soldats avaient perdu la vie.

Dans un communiqué rendu public le 18 juin, le chef d’Etat-Major des armées, le Général de corps des armées Lassina Doumbia, dressant le bilan de l’offensive de ses hommes, a annoncé l’interpellation de 27 assaillants, la destruction de matériel logistique et la saisie de matériel de communication appartenant aux terroristes.  Un résultat obtenu au bout de six jours de ratissage sur le théâtre des opérations. Quelques jours avant, l’armée ivoirienne en collaboration avec le Burkina-Faso avait mené une opération baptisée « Comoé » contre les terroristes dans le nord. Elle avait permis la destruction de plusieurs bases terroristes et l’interpellation de plusieurs combattants.

L’interpellation du chef du commando, auteur des attaques de Kafolo, constitue assurément une avancée notable dans la lutte contre le terrorisme au-dessus du golfe de Guinée.

Pierre Constantin LA FAYETTE

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Play
Play
Play
Play
Play
Play
Play
previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This