CENTRAFRIQUE : LA RUSSIE ET LE RWANDA VONT SÉCURISER L’ELECTION PRÉSIDENTIELLE

by | Dec 21, 2020 | Géopolitique, International, Politique

ActualitéNew

CENTRAFRIQUE : LA RUSSIE ET LE RWANDA VONT SÉCURISER L’ELECTION PRÉSIDENTIELLE

by | Dec 21, 2020 | Géopolitique, International, Politique | 0 comments

Les élections présidentielles et législatives, prévues pour le 27 décembre prochain, seront sécurisées par la Russie et le Rwanda. Indique un communiqué de presse, signé depuis le 20 décembre par le ministre des Affaires Etrangères et des Centrafricains de l’Etranger, Sylvie Baipo Temon. “Le Gouvernement Centrafrican tient à rassurer l’opinion nationale et internationale de sa détermination à une tenue des élections dans un climat apaisé. A cet titre et à des fins de sécurisation du processus électoral, un appel au soutien des pays amis et frères de la République du Rwanda et de la Fédération de la Rusie a été fait, dans le cadre de la Coopération bilatérale“, a écrit le ministre qui rassure que “les deux pays ont répondu favorablement et pris les dispositions pour un appui efectif arrivé en terre Centrafricaine“.

Quelques heures après le communiqué du gouvernement centrafricain, le ministère de la Défense rwandaise a annoncé le déploiement de ses soldats en Centrafrique pour la sécurisation des élections. “Le gouvernement rwandais a déployé une force de protection en République centrafricaine, dans le cadre d’un accord bilatéral de défense. Le déploiement est en réponse au ciblage du contingent des Forces de Défense du Rwanda (RDF) sous la force de maintien de la paix de l’ONU par les rebelles. Les troupes rwandaises contribueront également à assurer des élections générales pacifiques et sécurisées prévues le dimanche 27 décembre 2020“, a indiqué le ministère rwandais de la Défense. Dans la foulée, le porte-parole du gouvernement, Ange Maxime Kazagui a affirmé à l’AFP que “La Russie a envoyé plusieurs centaines d’hommes des forces régulières, et des équipements lours”. Cette information n’a officiellement pas été confirmée ni infirmée par la Russie.
L’appel au secours de la Russie et du Rwanda fait suite au regain de tension dans le pays depuis le vendredi 18 décembre. Les mouvements rebelles qui contrôlent les deux tiers du territoire de la Centrafrique ont fusionné pour former une coalition dite Coalition des patriotes pour le changement (CPC). Ceux-ci avaient lancé une offensive pour progresser vers Bangui, la capitale, avant d’être stoppés dans leur avancée par les forces gouvernementales appuyées par les forces de la Minusca. Les autorités centrafricaines ont aussitôt accusé l’ancien président, le général François Bozizé, dont la candidature a été rejetée par le Conseil constituionnel, de fomenter un coup d’Etat à travers ces mouvements rebelles.

Arguant la situation sécuritaire, la Coalition politique d’opposition (COD-2020), dont l’ancien président François Bozizé est le chef de file, avait appelé à un report des élections, jusqu’au rétablissement de la paix et de la sécurité. Aussi, a-t-elle exigé la convocation “sans delai”, d’une  “concertation” des forces vives de la nation.

Malgré la crispation de l’atmosphère politique dans le pays, le Président Faustin Archange Touadera a indiqué que les élections du 27 décembre auront bel et bien lieu.

Pierre Constantin LA FAYETTE

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This