CAMEROUN : LE MINISTRE NDONGO RAILLE L’OPPOSANT MAURICE KAMTO

par | Août 26, 2020 | Afrique, Politique | 0 commentaires

Le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo, par ailleurs secrétaire à la communication de RDPC (le parti au pouvoir), a préféré se moquer de l’opposant camerounais Maurice Kamto ; qui, le 24 août dernier, à l’occasion d’une conférence de presse, a annoncé une vaste « campagne d’appel » pour le « départ de Paul Biya» du pouvoir. Si, bien entendu, le pouvoir s’obstinait à organiser les élections régionales, sans régler la crise politique que vit le pays.

En réaction, le secrétaire à la communication du RDPC a plutôt fait une charade pour railler le le principal opposant du Cameroun.
« Devinette : Mon parti n’a ni conseiller municipal, ni député, ni sénateur. J’ai la tête dans la lune et les pieds dans la caverne des illusions. Depuis l’élection présidentielle de 2018,je rêve de déloger le Président Paul Biya en demandant au peuple de se soulever contre le président démocratiquement élu. Le peuple ne daigne guère se mettre en rébellion, car il sait que je suis un vendeur d’illusions, un fantasmeur et un illuminé qui pond, sempiternellement, de gros mensonges, comme Falstaff, le célèbre héros de Shakespeare, dans Henri IV . Hier j’ai encore durci le ton…du gros mensonge en subordonnant l’organisation des élections régionales à la révision du code électoral. Je sais que mes incantations resteront vaines et stériles. Mais, je m’obstine dans mon volumineux manuel de politique fiction, afin d’amuser la galerie. Mon crédo : Je délire, donc je suis. Qui suis-je ? Réponse : Maurice Kamto», a satirisé Fame Ngondo, dans une note dont Universel Médias a reçu copie.

En effet la veille, le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto avait mis en garde le Président de la République, si jamais celui-ci convoquait un collège électoral pour la tenue des élections régionales, sans la résolution de la crise anglophone.
« J’annonce que toute convocation du corps électoral par le gouvernement illégal et illégitime de Yaoundé, avant la prise en compte et une mise en application effective des deux exigences rappelées ci-dessus, emportera automatiquement lancement d’une gigantesque campagne nationale d’appel au départ pur et simple de M. Paul Biya du pouvoir, sans qu’il y ait besoin d’attendre une nouvelle communication à cet égard», avait déclaré le principal opposant. Pour qui, « la résolution de la crise anglophone par la mise en place d’un cessez-le-feu et l’ouverture d’un vrai dialogue politique national et inclusif », ainsi que « la réforme consensuelle du système électoral actuel dont tout le monde reconnaît qu’il garanti des fraudes électorales massives», sont les deux conditions qui doivent précéder l’organisation des régionales.

Jean Martinien DURANTE

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. CAMEROUN : L’APPEL DE KAMTO CONTRE PAUL BIYA SUSCITE DES RÉACTIONS DIVERSES – universelmedias - […] Lire :https://universelmedias.fr/cameroun-le-ministre-ndongo-raille-lopposant-maurice-kamto/afrique/ […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. CAMEROUN : L’APPEL DE KAMTO CONTRE PAUL BIYA SUSCITE DES RÉACTIONS DIVERSES – universelmedias - […] Lire :https://universelmedias.fr/cameroun-le-ministre-ndongo-raille-lopposant-maurice-kamto/afrique/ […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Play
Play
Play
Play
Play
Play
Play
previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This