BURUNDI : QUI ÉTAIT PIERRE NKURUZIZA ?

par | Juin 17, 2020 | Afrique, Dossier | 0 commentaires

Né le 18 décembre 1964 à N’Gozi, Pierre Nkuruziza fut un Président de la République que le Burundi n’oubliera pas de sitôt. D’origine Hutu, il fait partie de la race de ces Chefs d’Etat atypiques qui ont marqué l’histoire de leurs pays. De sa naissance, jusqu’à sa mort le 8 juin 2020 à Kuruzi, Pierre Nkuruziza a laissé des traces indélébiles dans la mémoire des Burundais. Il fut footballeur, rebelle, Président de la République et un assoiffé du pouvoir. Retour sur le parcours d’un ancien Président du Burundi.

Nkuruziza le footballeur

Diplômé de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) d’Abidjan (Côte d’Ivoire), Pierre Nkuruziza embrassa une carrière de footballeur. Il fut milieu de terrain du Vital’O Football Club, l’un des clubs les plus titrés du Burundi. Le 6 décembre 1992, alors qu’il faisait partie de l’effectif, son club avait perdu le second tour de la finale de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe, au stade Félix Houphouët-Boigny, face à l’Africa Sport d’Abidjan. Son équipe a été laminée par un score de 4-0. Mais au match aller, les burundais et l’équipe ivoirienne s’étaient séparés par un score de 1-1.

Devenu Président de la République, Pierre Nkuruziza n’a pas rangé les crampons.  Bien au contraire ! Il a continué à pratiquer le football avec Alléluia FC son club. Cette équipe du Chef de l’Etat ne jouait que contre des équipes locales exclusivement composées de nationaux. Selon son entourage, c’était une façon pour lui d’entretenir la joie avec les populations après des travaux de développement communautaires (TDC).

Malheureusement, l’on a encore en mémoire ce match du 3 février 2018, opposant Alléluia FC au club de Kiremba, une commune du nord du pays. Au terme de cette rencontre, deux responsables administratifs de l’équipe locale avaient été écroués les jours qui ont suivi. Leur péché était qu’ils avaient recrutés des réfugiés congolais dans leur équipe. Ces derniers avaient à plusieurs reprises rudoyé le Président Burundais pendant le jeu. Ce qui leur a valu une incarcération à la prison de N’Gozi pour « complot contre le Chef de l’Etat ».

 

 

Outre le football, l’ex-Chef de l’Etat Burundais pratiquait la natation et le cyclisme.

Nkuruziza le chef rebelle

Pierre Nkurunziza chef rebelle

Après son aventure avec le Vital’ O Football Club, Pierre Nkuruziza intègre en 1995, la rébellion armée menée par les Forces de défense de la démocratie (FDD). Une guerre civile avait éclaté deux ans plus tôt dans le pays, à la suite de l’assassinat du Président de la République Melchior Ndadaye, le 21 octobre 1993.  En 1996, il est condamné à mort par la justice de son pays pour sa responsabilité dans la pose de mines anti-char ayant occasionné des morts à Bujumbura la capitale.

En 2001, Pierre Nkuruziza monte en grade au sein de la rébellion. Il prend la tête des FDD. En décembre 2002, il signe un accord de cessez-le-feu à Arusha (Tanzanie). Malgré cet accord, les combats vont se poursuivre contre l’armée régulière. En 2003, il signe un autre accord de paix. L’accord de Prétoria. Les FDD deviennent un parti politique. Ils prennent la dénomination Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD). Pierre Nkuruziza bénéficie d’une amnistie et est nommé ministre d’Etat.

Nkuruziza, le Président de la République

Nkuruziza, le Président de la République

Le CNDD-FDD de Pierre Nkuruziza remportent les législatives 2005 du Burundi. Le 19 août 2005, il est élu Président de la République par l’Assemblée nationale et le Sénat. Cela, pour une mandat de 5 ans renouvelable une seule fois.

En 2010, il brigue un second mandat.  Il s’est fait élire avec un score de 91%. Ce, au terme d’une campagne émaillée de violences, de tueries et d’arrestations de leaders de l’opposition, si bien qu’il est resté seul candidat dans la course.

Nkuruziza, un assoiffé du pouvoir

Nkuruziza, un assoiffé du pouvoir

Une fois au pouvoir, le Président Pierre Nkuruziza aura du mal à abandonner le pouvoir. Le règne à vie domine ses envies. Ainsi, à la fin de son deuxième mandat, il refuse de céder le fauteuil à une autre personne, comme recommandé par la constitution. Bien que ne remplissant pas les conditions, sa candidature est validée. N’en déplaise à l’opposition. Naît alors une scission au sein du CNDD-FDD, son parti.

Le 23 mai 2015 : Tentative de coup d’État du général Godefroid Nyabare. Le Président Pierre Nkuruziza est hors du pays. De violents combats éclatent dans la capitale Bujumbura. Les putschistes perdent la bataille. Nkuruziza regagne son pays. Au terme de l’élection présidentielle du 24 juillet 2015, il est proclamé vainqueur avec un score de 69,41%.

Deux ans plus tard, précisément en octobre 2017, un projet de modification de la constitution du pays est finalisé. Celle-ci prévoit la création d’un poste de Premier ministre et la prolongation du mandat présidentiel de cinq à sept ans. Mais en attendant, Pierre Nkuruziza se fait nommer « Guide suprême éternel » du CNDD-FDD, en mars 2018. Quelques mois après, les modifications

 Quelques mois après, les modifications constitutionnelles sont approuvées à 73,3% par un référendum controversé.

Décembre 2018

le 8 juin 2020, Pierre Nkuruziza tire sa révérence

À la surprise générale de tous, Nkuruziza renonce à un quatrième mandat. Le 26 janvier 2020, son successeur au sein du CNDD-FDD est proclamé vainqueur de l’élection présidentielle avec 68,72%. Alors que tous attendaient l’investiture du nouveau Chef de l’État, Nkuruziza décède le 8 juin à la suite d’un arrêt cardiaque.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Play
Play
Play
Play
Play
Play
Play
previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This