ASIE : PYONGYANG REFUSE TOUT CONTACT AVEC WASHINGTON

by | Mar 18, 2021 | Uncategorized

ActualitéNew

La Corée du Nord a averti jeudi qu’elle n’accéderait pas aux tentatives de prise de contact entreprises par les Etats-Unis, tant que ceux-ci ne renoncent pas à leur « politique hostile » envers elle, a rapporté l’agence officielle nord-coréenne Kcna.
« Aucun contact et aucun dialogue entre les Etats-Unis et la République populaire démocratique de Corée ne peuvent avoir lieu avant que les Etats-Unis ne mettent fin à leur politique hostile à la RPDC« , a déclaré Choe Son Hui, première vice-ministre des Affaires étrangères ; ajoutant que « Par conséquent, nous continuerons dans l’avenir à ignorer de telles tentatives des Etats-Unis« . En effet, depuis l’arrivée de Joe Biden au pouvoir, l’administration américaine a tenté par plusieurs canaux d’entrer en contact avec les dirigeants de la Corée du Nord. Mais ces démarches sont restées sans réponse.

« Depuis son arrivée, le nouveau régime en place aux États-Unis n’a fait qu’exposer sa théorie démente de la menace de la RPDC et sa rhétorique sans fondement sur une dénucléarisation complète« , a indiqué la vice-ministre Choe Son Hui. Qui affirme que les propos tenus par le secrétaire d’Etat Antony Blinken et le chef du Pentagone Lloyd Austin arrivés mercredi à Séoul en Corée du Sud pour des discussions sur la Chine et la Corée du Nord. Une tournée qu’ils ont entamée au Japon, allié clé des Etats-Unis. Les deux hauts responsables américains ont au cours de leur déplacement en Asie ont exprimé l’exigence d’une dénucléarisation complète de la Corée du Nord

Cette volonté des Etats-Unis a fait aussitôt réagir les dirigeants nord-coréens, sont la première vice-ministre des Affaires étrangères. Surtout que la semaine dernière, Washington et Séoul ont entamé des manœuvres militaires conjointes.

« C’est une question d’alliances et de partenariats (…) Il s’agit aussi de renforcer nos capacité. Pendant que les Etats-Unis étaient focalisés sur la lutte anti-jihadiste au Moyen-Orient, la Chine modernisait son armée à grande vitesse« , avait déclaré le chef du Pentagone Lloyd Austin, aux journalistes qui l’accompagne dans sa tournée.
« Notre avantage concurrentiel s’est érodé. Nous avons encore un avantage mais nous allons le renforcer. Notre objectif est de nous assurer que nous avons les capacités, les plans et les concepts opérationnels pour pouvoir opposer une dissuasion crédible à la Chine ou à quiconque qui voudrait s’en prendre aux États-Unis« , a-t-il indiqué.

Pour sa part, M. Blinken a accusé Pékin de se montrer répressif sur son sol et agressif à l’étranger. « Il est important pour nous d’affirmer clairement ensemble que la Chine ne peut espérer agir en toute impunité« , a-t-il déclaré ; évoquant les dossiers de la mer de Chine méridionale, de la mer de Chine orientale et de Taïwan.

De Jean Martinien DURANTE du groupe universelmedias

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This